top of page

My Items

I'm a title. ​Click here to edit me.

Doit-on vraiment éviter le gras?

Doit-on vraiment éviter le gras?

Un mythe courant en nutrition est que le gras (ou lipides) sont mauvais pour la santé et qu'il faut les éviter autant que possible. À vrai dire, le gras est une partie importante d'une alimentation saine et équilibrée. Il est vrai que certains gras, comme les gras saturés et les gras trans, peuvent être nocifs pour la santé s'ils sont consommés en excès. Cependant, d'autres types de gras, comme les acides gras mono-insaturés et polyinsaturés, sont considérés comme bénéfiques pour la santé (1). Les gras sont essentiels pour le bon fonctionnement de l'organisme. Quelques fonctions des gras Fournir de l'énergie Former des membranes cellulaires Agir comme des précurseurs de messagers cellulaires Faciliter l'absorption des vitamines liposolubles A, D, E et K Réguler la réponse immunitaire Contribuer à la croissance et au développement du cerveau Jouer un rôle important dans la santé de la peau, des cheveux et des ongles Jouer un rôle important dans la régulation du métabolisme et de l'appétit (2). Ces fonctions démontrent l'importance des lipides dans l'alimentation et dans le maintien d'une bonne santé. Il est important de consommer des gras en quantité modérée et de choisir des sources saines de gras, comme les noix, les graines, les avocats, les poissons gras et les huiles végétales. Évitez les aliments transformés riches en gras saturés et en gras trans, comme les aliments frits, les viandes grasses et les produits de boulangerie industriels. À la prochaine,  Karine Drouin Dt.P. nutritionniste et diététiste Références 1- Vanga, S. K., & Raghavan, V. (2018). How well do plant based alternatives fare nutritionally compared to cow's milk?. Journal of food science and technology, 55(1), 10–20. https://doi.org/10.1007/s13197-017-2915-y 2- Calder PC. Functional roles of fatty acids and their effects on human health. JPEN J Parenter Enteral Nutr. 2015 Jan;39(1 Suppl):18S-32S. doi: 10.1177/0148607115595980. PMID: 26178725.

Should We Really Avoid Fat at All Costs?

Should We Really Avoid Fat at All Costs?

A common nutrition myth is that dietary fats (or lipids) are unhealthy and should be avoided whenever possible. In fact, fats are an important part of a healthy, balanced diet. It is true that some fats, such as saturated fats and trans fats, can be harmful to your health if consumed in excess. However, other types of fats, such as monounsaturated and polyunsaturated fatty acids, are considered beneficial to health. Fats are essential for the proper functioning of the body. Some of their functions Provide energy Form cell membranes Act as precursors to cellular messengers Facilitate the absorption of fat-soluble vitamins  A, D, E, and K. Regulate the immune response Contribute to brain growth and development Play an important role in healthy skin, hair and nails Play an important role in regulating metabolism and appetite (2). These functions highlight the importance of lipids in the diet and in the maintenance of good health. It is important to consume fat in moderation and to choose healthy sources of fat, such as nuts, seeds, avocados, oily fish and vegetable oils. Avoid processed foods high in saturated and trans fats, such as fried foods, fatty meats, and industrial baked goods. Karine Drouin, Registered Dietitian, RD References 1- Vanga, S. K., & Raghavan, V. (2018). How well do plant based alternatives fare nutritionally compared to cow's milk?. Journal of food science and technology, 55(1), 10–20. https://doi.org/10.1007/s13197-017-2915-y 2- Calder PC. Functional roles of fatty acids and their effects on human health. JPEN J Parenter Enteral Nutr. 2015 Jan;39(1 Suppl):18S-32S. doi: 10.1177/0148607115595980. PMID: 26178725.

Finding Motivation to Cook

Finding Motivation to Cook

Finding the motivation to cook can sometimes be a challenge, but here are some tips that might help you regain enthusiasm in the kitchen: 1- Plan your meals in advance: Establish a weekly menu and prepare a shopping list. This will make meal planning easier and motivate you to cook. 2- Choose simple recipes : Opt for simple and quick recipes. Start with easy-to-prepare dishes, then progress to more complex recipes as you gain confidence. 3-Experiment with new recipes : Discovering new flavors and techniques can be stimulating. Choose recipes that spark your culinary curiosity. 4- Cook with a friend or family : Invite friends or family members to cook with you. This can turn the activity into an enjoyable social moment. 5- Listen to music or a podcast : Create a pleasant atmosphere by listening to music or streaming a podcast while you cook. This can make the experience more pleasant. 6- Invest in quality kitchen utensils : Having good tools can make cooking more enjoyable. Invest in utensils that make meal preparation easier. 7- Set culinary goals : Challenge yourself in the kitchen, such as learning to prepare a complex dish or mastering a specific technique. This can boost your motivation. 8-Take a cooking class : Sign up for a cooking class to learn new skills and meet other cooking enthusiasts. 9-Have themed meals : Host themed evenings where you prepare dishes specific to a regional cuisine. It can make cooking more fun and diverse. 10- Batch Meals : Save time by cooking in large batches and freezing portions for future days. This can reduce the daily pressure of meal preparation. 11- Explore local markets : Visit local markets to discover fresh and inspiring ingredients. Buying quality ingredients can boost your motivation to cook. 12- Follow Chefs on Social Media : Follow chefs and food enthusiasts on social media to get recipe ideas and cooking tips. 13- Reward yourself : Set small rewards for each meal you successfully cook. This reinforces a positive association with the activity. 14- Educate yourself about nutrition: Learning more about nutrition and the benefits of a balanced diet can be a source of motivation to cook healthy meals. Remember, the key is to make cooking as enjoyable as possible. By finding ways to make this activity more interesting and rewarding, you can boost your motivation to cook. See you next time, Karine Drouin RD Registered Dietitian

Trouver la motivation pour cuisiner

Trouver la motivation pour cuisiner

Trouver la motivation pour cuisiner peut parfois être un défi, mais voici quelques astuces qui pourraient vous aider à retrouver l'enthousiasme en cuisine : Planifiez vos repas à l'avance :  Établissez un menu hebdomadaire et préparez une liste d'achats. Cela rendra la planification des repas plus facile et vous motivera à cuisiner. Choisissez des recettes simples :  Optez pour des recettes simples et rapides. Commencez par des plats faciles à préparer, puis progressez vers des recettes plus complexes au fur et à mesure que vous gagnez en confiance. Expérimentez de nouvelles recettes :  La découverte de nouvelles saveurs et techniques peut être stimulante. Choisissez des recettes qui éveillent votre curiosité culinaire. Cuisinez avec un ami ou en famille :  Invitez des amis ou des membres de votre famille à cuisiner avec vous. Cela peut transformer l'activité en un moment social agréable. Écoutez de la musique ou un podcast :  Créez une atmosphère agréable en écoutant de la musique ou en diffusant un podcast pendant que vous cuisinez. Cela peut rendre l'expérience plus plaisante. Investissez dans des ustensiles de cuisine de qualité :  Avoir de bons outils peut rendre la cuisine plus agréable. Investissez dans des ustensiles qui facilitent la préparation des repas. Fixez-vous des objectifs culinaires :  Donnez-vous des défis en cuisine, comme apprendre à préparer un plat complexe ou maîtriser une technique spécifique. Cela peut stimuler votre motivation. Participez à un cours de cuisine :  Inscrivez-vous à un cours de cuisine pour apprendre de nouvelles compétences et rencontrer d'autres amateurs de cuisine. Faites des repas à thème :  Organisez des soirées à thème où vous préparez des plats spécifiques à une cuisine régionale. Cela peut rendre la cuisine plus amusante et diversifiée. Préparez des repas en lot :  Économisez du temps en cuisinant en grande quantité et en congelant des portions pour les jours à venir. Cela peut réduire la pression quotidienne de la préparation des repas. Explorez des marchés locaux :  Visitez des marchés locaux pour découvrir des ingrédients frais et inspirants. L'achat d'ingrédients de qualité peut stimuler votre motivation à cuisiner. Suivez des chefs sur les réseaux sociaux :  Suivez des chefs et des amateurs de cuisine sur les réseaux sociaux pour obtenir des idées de recettes et des astuces culinaires. Récompensez-vous :  Fixez-vous des petites récompenses pour chaque repas cuisiné avec succès. Cela renforce une association positive avec l'activité. Éduquez-vous sur la nutrition :  Apprendre davantage sur la nutrition et les avantages d'une alimentation équilibrée peut être une source de motivation pour cuisiner des repas sains. Rappelez-vous que la clé est de rendre la cuisine aussi agréable que possible. En trouvant des moyens de rendre cette activité plus intéressante et enrichissante, vous pouvez stimuler votre motivation à cuisiner. Pour plus de motivation, un suivi en nutrition pourrait aider! Prenez rendez-vous en ligne! À la prochaine, Karine Drouin Dt.P. nutritionniste et diététiste.

Est-ce que le café fait vraiment aller aux toilettes?

Est-ce que le café fait vraiment aller aux toilettes?

Au Québec, l’importation du café provient principalement de la Colombie, Brésil, du Honduras et du Pérou (1). Près de 70 % de la population québécoise adulte (19 ans et plus) consomme du café (2). Plusieurs rapportent que le café a un effet laxatif, mais pourquoi? Réflexe gastrocolique Le réflexe gastro-colique est un réflexe du corps qui se produit lorsqu'il y a une augmentation de l'activité dans l'estomac, ce qui entraîne une augmentation de la motilité ou du mouvement dans le côlon. Cela se produit généralement après avoir mangé un repas et est important pour aider à évacuer les matières fécales du corps. Le café ordinaire et le café décaféiné déclenchent la sécrétion d'une hormone appelée gastrine. La gastrine signale à l'estomac d'augmenter la production d'acide chlorhydrique et d'enzymes digestives, d'améliorer les contractions de l'estomac, de desserrer la valve entre l'intestin grêle et le gros intestin et de détendre le sphincter entre l'estomac et l'intestin grêle, entre autres. Pour résumer ces diverses influences, on peut affirmer que la gastrine facilite le processus digestif. Par conséquent, si le café induit la libération de gastrine et que la gastrine, à son tour, facilite la digestion, cette voie pourrait servir de mécanisme par lequel le café déclenche les selles (3). Cependant, il est important de noter que tout le monde ne réagit pas de la même manière à la consommation de café, et que certaines personnes peuvent être plus sensibles à la caféine que d'autres. De plus, la consommation excessive de café peut avoir des effets négatifs sur le corps, tels qu'une augmentation de la fréquence cardiaque, de l'anxiété et des troubles du sommeil. Bien que le café puisse avoir un effet sur le réflexe gastro-colique, il est important de le consommer avec modération et de faire attention aux effets éventuellement négatifs qu'il peut avoir sur le corps. Moment de la journée Le café du matin n’a pas le même effet laxatif que celui de l’après-midi. Le réflexe gastrocolique serait plus actif en matinée (4). En conclusion, l'effet laxatif associé au café s'explique par le réflexe gastro-colique, déclenché par la caféine stimulant la production d'acide gastrique et augmentant la motilité du côlon. Cependant, les réponses individuelles à la caféine varient, et une consommation excessive peut engendrer des effets néfastes. Il est donc crucial de savourer le café avec modération, tout en tenant compte des répercussions potentielles sur la santé, et de noter que le moment de la journée influence l'intensité de cet effet laxatif, avec une plus grande activité du réflexe gastro-colique le matin. Références  1: MAPAQ. (2019). PORTRAIT DE LA DYNAMIQUE INTERNATIONALE DU CAFÉ, UNE BOISSON POPULAIRE AU QUÉBEC. Retrouvé le 22 avril 2023 en ligne au https://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Bioclips/BioClips2019/Volume27_no6.pdf 2: Plante C, Blanchet C, Rochette L. (2020) La consommation des autres aliments et des boissons chez les Québécois. Collection: Regard sur l’alimentation des Québécois. Numéro 4: Institut national de santé publique du Québec. Québec. 28 p.  3- Acquaviva F, DeFrancesco A, Andriulli A, Piantino P, Arrigoni A, Massarenti P, Balzola F. Effect of regular and decaffeinated coffee on serum gastrin levels. J Clin Gastroenterol. 1986 Apr;8(2):150-3. doi: 10.1097/00004836-198604000-00009. PMID: 3745848. 4 - Malone, J.C., Thavamani, A. (2023). National Center for Biotechnology Information. Gastrocolic Reflex. Retrouvé le 9 décembre 2023 en ligne au https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK549888/ Brown SR, Cann PA, Read NW. (1990). Effect of coffee on distal colon function.Gut, 31:450-453. Lohsiriwat, S., Kongmuang, P., & Leelakusolvong, S. (2008). Effects of caffeine on anorectal manometric findings. Diseases of the colon and rectum, 51(6), 928–931. https://doi.org/10.1007/s10350-008-9271-y

Does Coffee Really Make You Go to the Bathroom?

Does Coffee Really Make You Go to the Bathroom?

In Quebec, coffee imports mainly come from Colombia, Brazil, Honduras and Peru (1). Nearly 70% of the adult Quebec population (19 years and over) consume coffee (2). Many report that coffee has a laxative effect, but why? Gastrocolic reflex The gastrocolic reflex is a reflex of the body that occurs when there is an increase in activity in the stomach, resulting in increased motility or movement in the colon. This usually happens after eating a meal and is important in helping to pass fecal matter out of the body. Both regular and decaffeinated coffee trigger the secretion of a hormone called gastrin. Gastrin signals the stomach to increase production of hydrochloric acid and digestive enzymes, improve stomach contractions, loosen the valve between the small and large intestines, and relax the sphincter between the stomach and small intestine, among other effects. To summarize these various influences, we can say that gastrin facilitates the digestive process. Therefore, if coffee induces the release of gastrin and gastrin, in turn, aids digestion, this pathway could serve as the mechanism by which coffee triggers bowel movements (3). However, it's important to note that not everyone reacts the same to drinking coffee, and some people may be more sensitive to caffeine than others. Additionally, excessive coffee consumption can have negative effects on the body, such as increased heart rate, anxiety, and sleep disturbances. Although coffee can have an effect on the gastrocolic reflex, it is important to consume it in moderation and be careful of the possible negative effects it can have on the body. Time of the day Morning coffee does not have the same laxative effect as afternoon coffee. The gastrocolic reflex is said to be more active in the morning (4). In conclusion, the laxative effect associated with coffee is explained by the gastrocolic reflex, triggered by caffeine stimulating the production of stomach acid and increasing colon motility. However, individual responses to caffeine vary, and excessive consumption can cause adverse effects. It is therefore crucial to enjoy coffee in moderation, while taking into account the potential repercussions on health, and to note that the time of day influences the intensity of this laxative effect, with greater activity of the gastro-colic reflex. The morning. Karine Drouin Dt.P. nutritionniste et diététiste References 1: MAPAQ. (2019). PORTRAIT OF THE INTERNATIONAL DYNAMICS OF COFFEE, A POPULAR DRINK IN QUEBEC. Found on April 22, 2023 online at https://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Bioclips/BioClips2019/Volume27_no6.pdf 2: Plante C, Blanchet C, Rochette L. (2020) Consumption of other foods and drinks among Quebecers. Collection: A look at the diet of Quebecers. Number 4: National Institute of Public Health of Quebec. Quebec. 28 p. 3- Acquaviva F, DeFrancesco A, Andriulli A, Piantino P, Arrigoni A, Massarenti P, Balzola F. Effect of regular and decaffeinated coffee on serum gastrin levels. J Clin Gastroenterol. 1986 Apr;8(2):150-3. doi:10.1097/00004836-198604000-00009. PMID: 3745848. 4 - Malone, J.C., Thavamani, A. (2023). National Center for Biotechnology Information. Gastrocolic Reflex. Found on December 9, 2023 online at https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK549888/ Brown SR, Cann PA, Read NW. (1990). Effect of coffee on distal colon function. Gut, 31:450-453. Lohsiriwat, S., Kongmuang, P., & Leelakusolvong, S. (2008). Effects of caffeine on anorectal manometric findings. Diseases of the colon and rectum, 51(6), 928–931. https://doi.org/10.1007/s10350-008-9271-y

Successfully Achieve Your goals: Avoid Common Pitfalls for an Effective Approach

Successfully Achieve Your goals: Avoid Common Pitfalls for an Effective Approach

To succeed in achieving your new goals, it is crucial to avoid some common mistakes that could jeopardize your success. First, make sure your goals are clearly defined following the SMART principle: specific, measurable, achievable, relevant and time-bound. Avoid vague or overly ambitious goals that could be discouraging. Careful planning is also essential. Don't neglect developing a detailed plan with clear steps to achieve your goals. This will provide you with a practical roadmap to guide your actions. Regularly monitoring your progress is a critical step that is often overlooked. Establish interim milestones and periodically evaluate your progress. This approach will allow you to stay motivated and adjust your strategy if necessary. Flexibility is also an important quality to cultivate. Be prepared to adjust your plans based on changing circumstances, but be careful not to compromise your primary goals. Share your goals with others to gain social support. Involve friends, family members or colleagues for encouragement and accountability. Maintaining balance is crucial. Focusing all your efforts on one goal can lead to imbalance in other aspects of your life. Make sure you find a balance that allows you to progress toward your goals while maintaining your overall well-being. Celebrate the small victories along the way. Intermediate rewards build motivation and reinforce your commitment to the process. Learn from your failures instead of getting discouraged. Adjust your strategies accordingly and use each setback as a learning opportunity. Make sure your goals are aligned with your values and passions . Intrinsic motivation from a personal meaning will make the journey more meaningful. Finally, be patient . Achieving meaningful goals can take time. Stay focused on the process, recognizing that the results are worth the investment of time and effort. See you next time, Karine Drouin, registered dietitan RD

Réussir ses objectifs : éviter les pièges courants pour une approche efficace

Réussir ses objectifs : éviter les pièges courants pour une approche efficace

Pour réussir dans la réalisation de vos nouveaux objectifs, il est crucial d'éviter certaines erreurs courantes qui pourraient compromettre votre succès. Tout d'abord, assurez-vous que vos objectifs sont clairement définis en suivant le principe SMART : spécifiques, mesurables, atteignables, pertinents et limités dans le temps. Évitez les objectifs vagues ou trop ambitieux qui pourraient être décourageants. Une planification minutieuse est également essentielle. Ne négligez pas l'élaboration d'un plan détaillé comprenant des étapes claires pour atteindre vos objectifs. Cela vous offrira une feuille de route pratique pour guider vos actions. Le suivi régulier de vos progrès est une étape critique souvent négligée. Établissez des jalons intermédiaires et évaluez périodiquement vos avancées. Cette approche vous permettra de rester motivé et d'ajuster votre stratégie si nécessaire. La flexibilité est également une qualité importante à cultiver. Soyez prêt à ajuster vos plans en fonction des circonstances changeantes, mais veillez à ne pas compromettre vos objectifs principaux. Partagez vos objectifs avec d'autres pour obtenir un soutien social. Impliquez des amis, des membres de la famille ou des collègues pour bénéficier de leur encouragement et de leur responsabilisation. Maintenir l' équilibre est crucial. Concentrer tous vos efforts sur un objectif peut entraîner un déséquilibre dans d'autres aspects de votre vie. Assurez-vous de trouver un équilibre qui vous permette de progresser dans vos objectifs tout en préservant votre bien-être global. Célébrez les petites victoires le long du chemin. Les récompenses intermédiaires renforcent la motivation et renforcent votre engagement envers le processus. Apprenez de vos échecs au lieu de vous laisser décourager. Ajustez vos stratégies en conséquence et utilisez chaque revers comme une opportunité d'apprentissage. Assurez-vous que vos objectifs sont alignés avec vos valeurs et passions . La motivation intrinsèque provenant d'un sens personnel rendra le voyage plus significatif. Enfin, soyez patient . La réalisation d'objectifs significatifs peut prendre du temps. Restez concentré sur le processus, reconnaissant que les résultats valent l'investissement en temps et en effort. Bonne année! Karine Drouin Dt.P. nutritionniste et diététiste

Myths About Carrots

Myths About Carrots

1: They are too high in carbohydrates. One cup of raw carrots offers about 12g of carbs and 4g of fiber. It's low carb. For comparison, 1 cup of broccoli has about 10g of carbs and 5g of fiber (1) or 1 cup of bell pepper has about 9g of carbs. 2: They are good for eyesight. Carrots are an excellent source of beta-carotene which is a precursor in the body to create vitamin A. Vitamin A is necessary for the production of visual pigments that allow our eyes to function normally. Vitamin A deficiency can cause vision problems, especially in low light conditions, and can even lead to night blindness and other serious eye conditions. When there is no vitamin A deficiency, there is no benefit to consuming more vitamin A for our vision (2). References 1- Santé Canada. (2008). Nutrient Value of Some Common Foods. Retrouvé en ligne le 22 avril 2023 a u https://www.canada.ca/content/dam/hc-sc/migration/hc-sc/fn-an/alt_formats/pdf/nutrition/fiche-nutri-data/nvscf-vnqau-eng.pdf 2- Sommer, A., & Vyas, K. S. (2012). A global clinical view on vitamin A and carotenoids. American Journal of Clinical Nutrition, 96(5), 1204S-1206S. doi: 10.3945/ajcn.112.034637

Mythes sur la carottes

Mythes sur la carottes

1: Elles sont trop riches en glucides. Une tasse de carottes crues offre environ 12 g de glucides et 4 g de fibres. C’est peu de glucides. À titre de comparaison, une tasse de brocoli contient environ 10 g de glucides et 5 g de fibres (1) ou 1 tasse de poivron contient environ 9 g de glucides. 2: Elles sont bonnes pour la vue. Les carottes sont une excellente source de bêta-carotène qui est un précurseur dans le corps pour créer la vitamine A. La vitamine A est nécessaire à la production de pigments visuels qui permettent à nos yeux de fonctionner normalement. Une carence en vitamine A peut causer des problèmes de vision, en particulier dans des conditions de faible éclairage, et peut même entraîner une cécité nocturne et d'autres troubles oculaires graves. Lorsqu’il n’y a pas de carence en vitamine A, il n’y a pas de bénéfice à consommer plus de vitamine A pour notre vision (2). Références 1- Santé Canada. (2008). Nutrient Value of Some Common Foods. Retrouvé en ligne le 22 avril 2023 au https://www.canada.ca/content/dam/hc-sc/migration/hc-sc/fn-an/alt_formats/pdf/nutrition/fiche-nutri-data/nvscf-vnqau-eng.pdf 2- Sommer, A., & Vyas, K. S. (2012). A global clinical view on vitamin A and carotenoids. American Journal of Clinical Nutrition, 96(5), 1204S-1206S. doi: 10.3945/ajcn.112.034637

bottom of page