Ce que vous devez savoir sur le jeune intermittent

Dernière mise à jour : nov. 29



Au Canada, en 2018, 63,1 % des adultes ont été classés soit dans la catégorie de surpoids ou d’obésité s’exposant alors à des risques accrus pour leur santé. L’obésité est associée à plusieurs maladies chroniques telles que le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension et certains types de cancers (2). Plusieurs tentent par de multiples moyens de perdre du poids tel que de suivre le jeûne intermittent. Cet article expose ce qu’est le jeûne intermittent et les effets secondaires possibles.


Qu’est-ce que le jeûne intermittent?

Tel que le nom l’indique, cette façon de s'alimenter est le plus fréquemment de manger selon une fenêtre de temps restreinte chaque jour et de jeûner le reste du temps. Cela restreint alors le moment des repas, la quantité d’aliments consommés et parfois les deux. Naturellement, en restreignant les heures auxquelles on mange, moins de calories sont consommées et on peut perdre du poids. Généralement, les calories ne sont pas comptées et il n’y a pas de restrictions sur le choix des aliments.


Méthodes:

  • Méthode classique (temps de jeûne variable): Populaire: 16/8 (Jeûne de 16 heures, période de repas d’environ 8 heures);

  • Jeûnes de 1 journée et plus (0 à < 500 kcal par jour).



Effets positifs possibles

  • Perte de poids via la restriction énergétique (pas davantage que les autres diètes avec restrictions caloriques) (3);

  • Pour certaines personnes, il peut être bénéfique de ne pas manger jusqu’à environ 3 heures avant le sommeil pour diminuer les risques de reflux gastriques (je